mardi 20 septembre 2016

Sharakhaï- Tome 1- Les douze rois de Sharakhaï

Bradley P. Beaulieu
Editions Bragelonne
Fantasy
Série de 1 tome en cours




Synopsis :
Dans les arènes de Sharakhaï, la perle ambrée du désert, Çeda combat tous les jours pour survivre. Comme de nombreux autres, elle espère la chute des douze Rois immortels qui dirigent la cité depuis des siècles. Des souverains cruels et tout-puissants qui ont peu à peu écrasé tout espoir de liberté, protégés par leur unité d’élite de guerrières et les terrifiants asirim, spectres enchaînés à eux par un sinistre pacte. Tout change lorsque Çeda ose braver leur autorité en sortant la sainte nuit de Beht Zha’ir, alors que les asirim hantent la ville. L’un d’eux, coiffé d’une couronne en or, murmure à la jeune fille des mots issus d’un passé oublié. Pourtant, elle les connaît. Elle les a lus dans un livre que lui a légué sa mère. Et le lien que Çeda découvre entre les secrets des tyrans et sa propre histoire pourrait bien changer le destin même de Sharakhaï…


Mon avis :

Il n'est pas facile de parler d'un livre que l'on a beaucoup aimé car on a toujours l'impression de ne pas en dire assez, de ne pas en parler à sa juste valeur.

J'avais déjà repéré ce livre lors de sortie en VO et puis j'ai visionné la vidéo du directeur de la publication de Bragelonne qui m'a convaincu même si je l'étais déjà, mais bon, cela m'a conforté dans le choix de l'acheter dès sa sortie et ce malgré les 25 euros...(argh...).

On se retrouve au début du livre directement dans une arène de combats au côté d'une "chienne de poussière", quolibet donné aux combattant. Celle- ci se fait appeler la Louve Blanche. Combattante hors pair, elle est rarement vaincue par ses adversaires et jouit donc d'une certaine réputation à Sharakhaï.

Mais parlons de cette cité qu'est Sharakhaï, car bien plus qu'un simple lieu où évolue nos personnages, la "cité d'Ambre" est réellement un personnage à part entière du récit et y tiens donc une place très importante. Cette cité gigantesque est régit d'une main de fer par douze rois immortels aussi mystérieux que intransigeants qui vivent dans leur palais sur une colline surplombant la ville. Ces rois sont devenus immortels suite à un mystérieux pacte passé avec les dieux.
Ils sont protégés par les Vierges, les filles des rois et ont sous leur joug des créatures ténébreuses et terrifiantes, les Asirim. Celles- ci viennent dans les rues de Sharakhaï une fois toutes les six semaines à l'occasion de la nuit de Beth Zha'ir, sorte de nuit d'offrande de sang et de vies humaines accordées par les rois à leurs bêtes.
Notre Louve Blanche du début, qui se nomme en réalité Ceda, voue une haine légitime envers ces rois qui sont, selon elle, responsables de la mort de sa mère et n'a donc de cesse de vouloir les tuer un par un afin de la venger. Mais ce n'est pas simple de mener son désir de vengeance à bien quand on a à faire à des rois qui ne peuvent mourir...

L'intrigue de base est en elle même déjà palpitante, noire et mystérieuse mais n'a de cesse de s'étoffer au fil des pages avec des révélations surprenantes.
L'ambiance générale est angoissante et oppressante, les rois sont tellement présents dans le récit sans l'être réellement et les mystères qui les entourent si affreux que j'ai eu l'impression moi aussi d'être sous le joug de ces rois tout au long des 575 pages...

Tous les personnages que l'on côtoie sont charismatiques, complexes et tous ont leur part de secrets, révélés au fil du récit.

Les idées sont plus originales les unes que les autres et ce, sur un thème de fantasy orientale (notamment les bateaux qui sont sur patins puisqu'ils ne naviguent pas sur l'eau mais sur le sable!) que l'on ne retrouve dans aucun autre récit du genre.
Le seul minuscule bémol que je pourrais dire sur ce livre ce sont les petites longueurs dues à certains flashbacks (pas tous nécessaires à l'intrigue) et qui venaient casser un peu le rythme du récit. Par contre certains retours en arrière étaient indispensables afin de comprendre la suite de l'intrigue mais aussi la psychologie de certains personnages...

L'univers mis en place par l'auteur est juste énorme, il y a encore des dizaines de questions sans réponse malgré une avalanche de révélations.

Les cinquante dernières pages étaient à couper le souffle, j'étais tiraillée entre le fait de vouloir connaître le dénouement et le fait que je n'avais pas envie que ma lecture se termine! Paradoxal oui, mais pas quand on tombe amoureux d'un livre pas tant que cela...
L'attente pour la suite va être très longue... J'ai tellement hâte de me replonger dans cette histoire...

En bref, un auteur à retenir et dont la plume m'a fait chavirer, une histoire et des personnages à suivre et qui nous obsèdent, un bijou de la Fantasy, un coup de cœur? Non! Un coup de foudre littéraire!


Je vous mets ci dessous la vidéo dans laquelle Stéphane Marsan présente Sharakhaï...