lundi 12 septembre 2016

Captive

Renée Ahdieh
Editions Hachette Romans
Jeunesse / réécriture de conte
Série de 2 tomes en cours



Synopsis :
Même consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…



Mon avis :

Il s'agit d'une réécriture du conte "les 1001 nuits" et le personnage principal n'est autre que Shéhérazade.
On la découvre au début de ce roman directement en captivité dans le palais du calife Khalid. Sa haine envers cet homme est presque palpable tellement elle le déteste et a même du mal à le regarder. Elle s'est pourtant porter volontaire pour l'épouser mais dans l'unique but de venger sa meilleure amie d'enfance, dernière épouse tuée en date.
Ah oui, parce que pour ceux qui ne connaîtraient l'histoire de Shéhérazade, Khalid épouse une femme et la tue le lendemain matin. La jeune fille se jette donc dans la gueule du loup, au devant d'une mort certaine, espérant assassiner le calife avant qu'il ne la tue.
Mais l'histoire va bien au delà de ça car Shéhérazade, se prenant, tout de même et contre toute attente d'affection pour Khalid, va chercher à comprendre pourquoi il a tué toutes ses jeunes filles...
En effet, un lourd secret semble flotter à l'intérieur des couloirs du palais et Shéhérazade compte bien en percer le mystère.

Seulement à l'extérieur, son amoureux d'enfance ainsi que son père fomentent une attaque contre le calife et compte bien récupérer la jeune fille vivante... Mais en a t'elle encore réellement envie?
Ce bref résumé vous donne envie n'est- ce pas? Et bien vous avez raison!
J'ai adoré ce roman, j'ai apprécié les personnages, adoré l'intrigue, les secrets et surtout l'ambiance générale de cette histoire. 

On se retrouve littéralement plongé au cœur de ce palais auprès de nos personnages. J'ai eu l'impression d'être moi aussi captive derrière les moucharabiehs, j'ai cru sentir et goûter aux plateaux de pistaches, de figues, d'amandes et de gâteaux au miel. J'ai frissonné avec Shéhérazade et aimer avec elle pour détester de nouveau, bref ce livre est un grand huit émotionnel et j'ai adoré cela!
Les personnages sont tous extrêmement charismatiques et surtout notre héroïne, femme forte qui se bat pour ce qu'elle croit et pour ceux qu'elle aime jusqu'à ce que les doutes ne l'assaillent. Elle est aussi extraordinairement belle. Ses tenues et ses bijoux étant décrits à plusieurs reprises en détail et qui nous laissent imaginer une véritable princesse d'Orient.
Khalid est au début du roman le méchant que l'on aime détester pour ensuite laisser place à un personnage que l'on découvre en réalité meurtrie, avec un lourd passé à trainer derrière lui et une énorme tristesse qui se dégage du plus profond de son être. Mais tout ceci peut- il pardonner cela? Son lourd passé peut-il vraiment expliquer et pardonner ce qu'il a fait à toutes ses jeunes filles ainsi qu'à leurs familles?

Tous les personnages secondaires sont plus que des personnages secondaires puisque chacun a son importance en apportant sa pierre à l'édifice : le père de Shéhérazade, bibliothécaire, qui semble avoir de nombreux mystères et frotter avec la magie, Despina, la femme de compagnie de Shéhérazade qui est sa seule alliée et amie à l'intérieur du palais, Jalal, le chef de la garde si charismatique et enfin Tariq, l'amoureux transi et meurtri qui se bats pour retrouver sa belle envers et contre tous et même contre elle...

Enfin bref, vous l'aurez compris tout est bon dans ce roman. J'ai frôlé le coup de cœur mais ça n'en a pas été un, bizarrement. Je ne saurais pas expliquer pourquoi... Mais je vous le recommande mille fois!