jeudi 31 mars 2016

Le Revenant

Le Revenant
Michaël Punke
Le livre de Poche
2002
370 pages
Thriller

Synopsis :

1823, Missouri. Tandis qu'une première expédition a été attaquée et annihilée par une tribu indienne, la Rocky Mountain Fur Company force sa chance et engage une poignée d'hommes dans une nouvelle tentative pour rallier Fort Union par un trajet inédit et périlleux. Parmi l'équipée, le trappeur Hugh Glass est attaqué par un grizzli quelques jours après le départ. Défiguré, la gorge et l'abdomen dévastés par les coups de pattes de l'animal, il est laissé en arrière avec deux hommes, chargés de le veiller jusqu'à sa mort. Mais Glass s'accroche à la vie. Et chaque heure qui passe rend le trajet pour rallier Fort Union plus dangereux à Fitzgerald et au jeune Jim Bridger, tous deux portés volontaires pour rester avec Glass. Convaincu par le premier d'abandonner leur compagnon agonisant à son funeste sort, Bridger disparaît à son tour dans les bois. C'est la dernière image que le trappeur gardera de ses anciens partenaires.

Quelques heures plus tard, contre toute attente, il reprend connaissance. Il est seul, en territoire indien, sans arme, sans nourriture. Incapable de se déplacer, souffrant le martyre en raison de ses blessures infectées, délirant, déshydraté, il s'accroche à la vie comme un damné. Son unique motivation : la vengeance. Peu à peu, mû par la colère et aguerri par l'expérience d'une vie hors norme, il reprend des forces.

Commence alors le récit hors du commun d'un homme prêt à tous les sacrifices pour retrouver ceux qui l'ont abandonné dans l'Ouest, plus sauvage que jamais.


Mon avis :

C'est après avoir vu les extraits du film avec Leonardo Di Caprio que j'ai eu envie de lire ce livre.
En plus, il s'agit d'un livre de poche à 7.60euros et de moins de 400 pages donc je ne me suis pas posé plus de questions.
Et pourtant, malgré le nombre peu important de pages, j'ai trouvé ma lecture très longue! Je m'explique : L'action démarre bien au début, dans les 50 premières pages puis les flashbacks incessants sur la vie des différents personnages viennent casser le rythme de l'action et m'ont agacé... De plus ces flashbacks, qui d'ordinaire sont faits pour s'attacher aux personnages et pour comprendre ce qui les poussent à agir dans le présent, ne m'ont dans ce livre rien apportés...
Ce que j'ai trouvé très long et peu intéressant, enfin en ce qui me concerne en tout cas, ce sont toutes les techniques de survie et de chasse... Typiquement masculin je trouve... Moi je n'ai pas accroché puisque tout ce que je voulais c'était que Hugh se venge enfin de ces ennemis et donc tout ce qui freinait la lecture et nous éloignait de ce moment là m'ennuyait.
Parlons justement du personnage principal, Hugh Glass qui est tout de même un personnage au fort charisme puisque c'est un homme reconnu et respecté de sa communauté en tant que trappeur. Ses décisions et ses idées font office d'exemple et il est respecté de tous. Malgré cela, je trouve que l'on en sait beaucoup trop peu sur lui pour pouvoir vraiment s'y attacher. Il reste quand même un personnage mystérieux et énigmatique. Il est difficile ainsi de prendre spirituellement part à sa traque pour rattraper ses ennemis et ainsi de vouloir autant que lui qu'il retrouve justice.
Peut- être que la projection aurait été plus simple si le roman avait été écrit à la première personne...
Malgré tout cela, ce roman nous en apprends beaucoup sur les Etats Unis dans les années 1800 et notamment sur le commerce de peaux rendu difficile par la présence des tribus indiennes qui étaient encore libres et donc sur leurs territoires à cette époque là ,ainsi que sur les colons et même sur les pirates.

Dans l'esprit de vengeance, de tueries, de survie et de gros bras, je pense que ce livre devrait plutôt plaire aux lecteurs masculins que féminins.
Un avis donc très mitigé, il me tarde désormais de voir le film dans lequel (j'ai l'impression en tout cas),le passé de Hugh Glass, et donc son personnage, est davantage mis en avant que dans le livre.




Leonardo Di Caprio (Hugh Glass) dans le film "The Revenant".