vendredi 4 mars 2016

Avant toi

Jojo Moyes
Éditions Milady
2013
Lu en format Ebook de 546 pages


 Synopsis
Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.










Mon avis

Les deux personnages principaux, Lou et Will sont radicalement différents. Elle, est sans le sou et n'est jamais partie de son petit village par peur de l'inconnu et lui vient d'une famille aisée et était un jeune homme d'affaires brillant vivant à Londres et ayant soif de sensations fortes. Mais ça c'était  avant de se retrouver cloué dans un fauteuil. Ce sont deux personnages très attachants puisque très humains tous les deux, on peut facilement se comparer à eux et à leurs sentiments car ils sont très justement décrits et mis en scène par l'écrivain. On se rends vite compte que ce n'est pas seulement la vie de Will qui va changer au contact de Louisa mais également la vie de Louisa qui va changer au contact de Will. Chacun va apporter à l'autre ce qu'il lui manquait dans sa vie respective et ce n'est finalement pas celui qu'on pensait qui va en ressortir le plus changé.
On vacille entre la vie insoutenable que Will doit endurer malgré lui au jour le jour et Louisa, qui se démène pour lui redonner espoir et goût à la vie.
On prends tantôt le parti de l'un, tantôt le parti de l'autre jusqu'à s'y perdre nous aussi... Au fond, qu'est- ce que l'on souhaite à la fin?...
Je ne vous en dit pas plus car j'ai bien trop peur de vous en révéler sur l'histoire et sur le déroulement des évènements, même si jusqu'au bout, je défie quiconque d'avoir imaginé la fin telle qu'elle est écrite puisque le doute est là jusque dans les dernières pages...

Waouh... Je suis ressortie très bouleversée de cette lecture qui n'est pourtant pas mon genre de prédilection. Je suis plutôt du genre littérature "fantastique" comme vous l'aurez sans doute remarqué... Je travaille dans le milieu médical, et malheureusement la maladie et la tristesse  liée à celle-ci fait un peu partie de mon quotidien. Aussi, quand je choisis un livre, je me tourne vers celui qui va me changer les idées, me faire voyager et me faire un peu oublié la triste réalité de la vie...
Mais je suis contente pour une fois d'avoir dévié de genre pour me tourner vers "Avant toi".
L'écrivain a réussi à me transporter dans son histoire, à me faire rire, à me donner les larmes aux yeux, à me faire espérer, frissonner, bref, à me faire vivre mais aussi survivre aux côtés de Lou et Will. Malgré le fait que ce roman traite d'un sujet grave, tabou, triste, tout ce que vous voulez, il en ressort quand même une lecture très légère, "fraiche", et qui donne quand même envie de sourire à la vie, de profiter de celle- ci à fond.
De plus, l'écrivain aborde un sujet d'actualité très tabou et controversé qu'est l'euthanasie et permettra peut- être à certains d'avoir une autre vision sur celle- ci à travers l'histoire de Will, même si c'est un sujet extrêmement délicat et difficile à aborder car il dérange beaucoup, aussi bien les personnes qui sont touchés personnellement  que les gens qui en entendent parler dans les faits divers...
Alors même si ce genre de lecture n'est pas votre genre de prédilection, je vous le dit : LISEZ LE QUAND MEME!!! Je ne peux pas vous le dire autrement.
J'explique mon cas personnel : Je n'aime pas les lectures traitant de faits divers tristes, les romans témoignages sur les maladies, les viols,... Et ce, tout simplement parce que ça me FAIT FLIPPER! Oui, oui, ces romans me font vraiment plus peurs que n'importe quel livre de Stephen King, tout simplement parce que ce sont des faits qui peuvent être REELS, justement. Quand je lis un résumé sur quelqu'un qui explique son combat contre la maladie, son handicap, qui parle de la perte d'un proche... ça me DERANGE! Pas parce que je suis insensible à ces histoires, non, non, parce que j'ai simplement très peur que ces malheurs m'arrivent ou pire que ça arrive à un de mes proches.
C'est pour ça que je suis plutôt attirée par les romans avec une touche de magie, de fantasy, de SF...
Donc si comme moi, tu es réticent(e) à ce genre d'histoires ne t'enfuie pas devant ce livre! Il vaut vraiment la peine d'être lu.
Alors je ne dis pas que je vais aller me procurer tous les livres de cet écrivain dans les jours qui viennent mais j'y reviendrais, j'en suis à peu près sûre...
Voilà, je ne sais pas quoi vous dire de plus pour vous convaincre, j'ai écrit cette chronique, je l'ai effacé, réécrite... Je ne savais pas comment vous persuader mais finalement j'ai opté pour la façon la plus sincère et la plus "ressentie" possible. J'espère que j'y serais arrivé...
Je suis simplement contente que ce livre ait croisé ma route...