samedi 14 janvier 2017

L'inconnue de Queen's Gate

Anne Beddingfeld
Roman Policier
Editions France Loisirs
Série de deux tomes en cours
(deuxième enquête de notre héroïne, en fait)




*****

A l'entresol du grand hôtel particulier londonien de la famille Hewes, Beth Huntly règne sur les fourneaux et trois servantes, d'une main aussi ferme que talentueuse. Un soir d'hiver apparemment comme les autres, alors qu'elle se rend au jardin pour, comme à son habitude, fumer discrètement un cigare, elle fait une macabre découverte : le corps d'une femme, inconnue, gît dans le labyrinthe, un poignard planté dans le cou. Très vite, les soupçons se portent sur le valet indien au service de Lord Hewes. Après tout, n'est-ce pas lui qui a offert l'arme du crime, un kriss malais, au maître de maison ? Mais Beth ne croit pas à la culpabilité de Rajiv - qu'elle connaît particulièrement bien puisqu'elle partage régulièrement avec lui l'exiguïté de sa petite chambre de domestique... La jeune femme au caractère volontaire est bien déterminée à découvrir qui a commis ce meurtre.

*****

Ce roman marquait la fin de ma participation au coldwinterchallenge puisque se déroulant à Londres pendant les fêtes de fin d'année et plus précisément quelques jours avant Noël.
On y fait la connaissance de Beth, ancienne fille de cuisine et qui est devenue récemment la cuisinière en chef attitrée de la maisonnée. Elle est au service des Hewes, une famille bourgeoise respectée des londoniens qui cache pourtant de lourds secrets. Monsieur est en effet friand de la compagnie des femmes de joie et madame fait partie des Sufragettes, mouvement féministe de l'époque qui se battait notamment pour le droit de vote des femmes mais pas seulement, puisqu'elles soulevaient également des problèmes de société de l'époque comme le mariage de convenance.
Un soir, Beth va dans le jardin pour fumer son cigare et découvre le cadavre d'une jeune femme poignardée.
Personne dans la maison ne semble la connaître et toutes les preuves accusent Rajiv, le valet indien de Monsieur. Un coupable bien idéal et un peu facile aux yeux de Beth d'autant plus que le jeune homme est son amant. Elle va alors, sans mener réellement une enquête, ouvrir grand ses yeux et ses oreilles afin de percer le mystère et découvrir le vrai coupable.

Ce qui m'a le plus plu dans ce roman c'est l'ambiance générale. Le Londres du 19ème siècle est vraiment beau et captivant. J'ai adoré les petites références historiques et le décor si particulier de l'aristocratie britannique de l'époque. Mais derrière tout cela se cache également des atrocités qui avaient lieu à l'époque et c'est ce que l'auteur a également voulu démontrer dans son récit.

Les personnages ne m'ont pas vraiment charmés, le roman étant beaucoup trop court pour réellement s'attacher aux différents protagonistes. Beth est peut-être un peu trop "évoluée" dans sa condition de femme pour l'époque ne sachant pourtant ni lire ni écrire...

L'enquête en elle même n'était pas exceptionnelle, l'auteure nous dévoilant beaucoup trop d'éléments tout au long du récit pour que le dénouement soit une réelle surprise. 
Je m'attendais, à tort, à retrouver un peu le style "british" d'Agatha Christie avec son humour britannique si unique mais je n'ai malheureusement pas retrouvé cela dans le récit.

Je conseille quand même ce roman à celles et ceux qui voudraient débuter dans le genre et qui aime les contextes historiques parce que c'est vraiment cet aspect là qui a été le plus intéressant en ce qui me concerne et qui m'aura, somme toute, fait passer un agréable moment de lecture...