lundi 9 janvier 2017

Coquecigrue vous recommande...le manga Vidéo Girl Aï- Vidéo Girl Len

Masakazu Katsura
Editions Tonkam
1989 (édition japonaise)
1994- 1998 (édition française)

Série de 15 volumes terminée

Synopsis :
Yota Motéuchi est un adolescent mal dans sa peau. Grand romantique timide, il ne sait pas comment avouer à Moémi, la plus jolie fille de la classe, qu’il l’aime. Mais Moémi aime Takashi, le meilleur ami de Yota, qui se moque complètement d’elle. Un soir de désespoir, Yota entre dans un étrange vidéoclub et pénètre de plain-pied dans un univers parallèle. Il loue une cassette dont va sortir Aï, une jeune fille dont la mission sera de l’encourager et lui faire prendre confiance en lui. Une complicité naîtra entre eux et Yota va ressentir un sentiment très fort pour Aï… Hésitant puis volontaire, Yota finira-t-il par trouver le grand amour ?


Un des pionniers du manga en France et une des séries qui m'a fait aimé le genre (avec Gunnm et Dragon Ball), Vidéo Girl est une série INCONTOURNABLE de l'univers des manga. On ne peut pas dire que l'on aime les manga et ne pas avoir lu cette série qui fait partie des classiques.
Mon amour pour cette série remonte à très loin puisque je l'ai lu au moment de sa sortie en France et j'attendais le volume suivant avec impatience, relisant le dernier tome que j'avais entre les mains au moins cinq fois...

C'est un manga qui a bercé mon adolescence et qui parle des premiers émois amoureux d'un groupe d'amis à Tokyo.

Le personnage principal est Yota, jeune garçon extrêmement timide et foncièrement gentil qui n'ose déclarer sa flamme à la belle Moémie, une jeune fille de sa classe.
Très touchant, ce personnage est celui autour duquel toute l'histoire gravite et ses choix vont donc interagir sur l'ensemble des autres personnages.
Yota est au fond du gouffre le jour où il comprends que Moémie est en fait amoureuse de son meilleur ami Takashi et le jeune homme va alors ressentir son premier chagrin d'amour.


Alors qu'il rentre le soir même, très attristé, il tombe sur un vidéo club un peu olé-olé (qui n'était pas là la veille!) qui propose des cassettes (oui oui c'était encore l'époque des VHS...!) de jeunes femmes dont les couvertures sont plus ou moins dénudées.
Yota étant un ado, il n'hésite pas longtemps et pense qu'une de ces cassettes lui remontera le moral. Il choisit la cassette d'une jeune femme s'appelant Aï et rentre donc chez lui pour la visionner. Mais alors que la vidéo se mets en route, le magnétoscope se mets à chauffer, des éclairs sortent de l'écran et la jeune fille qui était quelques secondes auparavant dans l'écran, se matérialise sur le sol de la chambre de Yota!
Passer la surprise, Yota va s'occuper d'Aï, qui va désormais vivre avec lui, venir en cours avec lui, faire la connaissance de Moémie et de Takeuchi, se faisant passer pour sa sœur.
De nature très extravertie et désinvolte, Aï va chambouler la vie bien tranquille de tous nos personnages. Véritable raz de marée, elle va les obliger à faire des choix et à avancer dans leur vie respective mais c'est sans compter sur son attachement grandissant pour Yota, son amour à lui pour Moémie, son amour à elle pour Takeuchi,...

Vous l'aurez compris, Vidéo Girl parle avant tout d'histoires d'amour mais pas que!
Ce manga parle de l'amitié, de la confiance en soi, de l'attachement aux gens que l'on aime, de la période difficile de l'adolescence et aborde également des sujets plus sombres comme le viol, la jalousie maladive, la tromperie, et j'en passe!
Je me souviens avoir ri, rougie et surtout beaucoup pleuré d'émotion devant chaque tome de ce manga dont je connais certaines pages par cœur encore maintenant.
Il fait partie des manga qui m'ont profondément marqué!

Les personnages évoluent de façon surprenante tout au long de l'histoire et surtout Yota qui reste encore aujourd'hui un de mes personnages de manga préféré.

Pour ce qui est du style graphique, le mangaka a un style de dessin assez classique mais extrêmement beau. Son trait laisse très bien passer les émotions et les décors sont très travaillés. Bon, ne nous le cachons pas, Katsura adore mettre le corps des jeunes femmes en valeur, si vous voyez ce que je veux dire, mais ce n'est pas dérangeant ou trop présent pour empêcher la réelle trame de l'histoire se dérouler. Je suis vraiment fan de son style et j'ai d'ailleurs un art book de ce mangaka dans ma bibliothèque...


Ne passez pas à côté de cette pépite! Si vous aimez les manga lisez le! Il doit faire partie de votre mangathèque ! COUP DE COEUR ULTIME ASSURE!!!

Quelques images pour le plaisir :