vendredi 12 février 2016

La Vérité sur l'Affaire Harry Québert


"La Vérité sur l'Affaire Harry Québert"


Joël Dicker
Editions de Fallois/ L'âge d'Homme
2012
Roman
origine : Suisse




*Quatrième de couverture* :

A New York, au printemps 2008, alors que l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois.
Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Québert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d'avoir assassiné, en 1975, Nola, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les évènements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d'écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès ?
      
 **********


L'histoire se passe aux Etats- Unis, dans le New Hampshire et plus précisément dans la petite ville d'Aurora, nous sommes en 2008 lorsque le livre débute mais le livre est entrecoupé de nombreux flash back en 1975, époque où la vie paisible de cette petite ville est mise à rude épreuve après la disparition de la petite Nola, la fille du pasteur.

*Présentation des principaux personnages* :

- Marcus Goldman : Ecrivain à succès, le personnage principal se trouve dans un passage à vide au début du livre. En effet, il manque cruellement d'inspiration pour l'écriture de son prochain roman et pense même ne plus être capable d'écrire... Victime du syndrome de la page blanche, il part retrouver son seul ami et mentor qui lui a tout appris sur le métier d'écrivain, Harry Québert, dans sa luxueuse maison à Aurora, immense bâtisse isolée au bord de l'océan. Dès les premières pages, Marcus fait une découverte étonnante: d'anciens mots d'amour laissés par une certaine Nola, dont il ignorait l'existence, son ami ne lui en ayant jamais touché mots... Quelques semaines après, il apprends par les journaux la mise en détention de son ami pour le meurtre de Nola, une jeune fille disparue en 1975 et qui n'avait jamais été retrouvé jusque là... Ses restes ont été découverts dans le jardin de la maison de Harry et Marcus décide de repartir à Aurora afin de mener sa propre enquête et de l'aider à sortir de prison en l'innocentant.

- Harry Québert : Homme solitaire, Harry ne quitte que très rarement sa maison d'Aurora pour des raisons bien précises dévoilées à la fin du livre. Il a été l'auteur à succès du roman "Les origines du Mal"  qui l'a hissé au rang des plus grands écrivains des Etats Unis. Depuis ce livre, il écrit toujours mais n'a plus jamais retrouvé le même succès lié au premier.
Il adore Marcus et le considère comme son fils. Il se retrouve accusé du meurtre de la jeune Nola, jeune fille qu'il a beaucoup aimé et qui est à l'origine de son succès puisqu'elle a été la source d'inspiration des "Origines du Mal".

- Nola Kellergan : jeune fille de 15 ans, elle est la fille du pasteur respecté d'Aurora. C'est une jeune fille pleine de vie et très belle ce qui lui vaut la sympathie de tous les habitants de la ville. Elle travaille dans le drive principal de la ville pour se faire de l'argent de poche. Elle rencontre Harry pour la première fois sur une plage et c'est tout de suite le coup de foudre aussi bien pour lui que pour elle. Ils finissent par rigoler et danser sur la plage sous une pluie battante. Elle vivra une histoire d'amour avec lui , une histoire cachée puisque la bienséance les empêchent de vivre leur amour au grand jour, elle ayant 15 ans et lui le double. Elle disparaît dans la soirée du 30 août 1975 de façon inexpliquée. Son corps est retrouvé en 2008  dans la propriété de Harry Québert alors que celui- ci veut y planter un parterre de fleurs... A côté de ses ossements, la police retrouve un exemplaire manuscrit des "Origines du Mal" avec une inscription : "Adieu Nola chérie". Harry Québert est de suite soupçonné et mis en détention.

*Autres personnages importants* :

- Sergent Perry Gahalowood : Il fait partie de la brigade criminelle de la police d'Etat. Tout d'abord agacé par la présence de Marcus sur les lieux de l'enquête, il se liera finalement d'amitié avec lui et ils s'aideront mutuellement dans leurs investigations.
- Les habitants d'Aurora :Certains des habitants de cette petite ville font bien sûr partie intégrante de l'histoire, dont la propriétaire du Drive, Jenny et son mari, l'ancien révèrent et père de Nola, le bibliothécaire... Tous ont une part importante dans l'histoire et tous sont suspects dans l'affaire à un moment donné dans le livre.

*Ce que j'en pense* :

Le livre est ponctué par des flash back ce qui fait qu'il y a une histoire dans l'histoire. Celle de Marcus en 2008 qui mène son enquête pour innocenter son ami et ce qu'il s'est passé en 1975, au moment des faits. Ces retours dans le passé se font par le biais des différents entretiens que Marcus aura avec les principaux protagonistes qui ont eu, d'une façon plus ou moins évidente, un lien avec l'affaire.
La lecture en est donc très dynamique. On pourrait se perdre dans les méandres de ces souvenirs et des faits actuels mais l'intrigue est tellement bien amené qu'il n'en ai rien. Au contraire, plus l'on avance dans notre lecture et plus les choses s'éclaircissent et s'expliquent. Les doutes persistent, les croyances que l'on avait quelques pages plus tôt sont anéanties par de nouveaux éléments... On n'a de cesse de croire telle ou telle personne coupable et puis un nouvel élément anéantit ce que l'on croyait avoir deviné...Dans notre esprit, les coupables s'enchainent, disparaissent puis ressurgissent jusqu'au dénouement final. On vit littéralement l'enquête auprès de Marcus, d'autant plus que celle-ci concerne son seul ami...
Les premières pages sont un peu longues puisque révélant l'enfance et la jeunesse de Marcus mais elles forment pourtant un élément essentiel au livre qui permets de comprendre le pourquoi de ses choix futurs et surtout la relation si spéciale entre lui et Harry.
Le point fort de ce livre est en effet cette histoire d'amitié très particulière entre deux hommes, histoire qui est la source de tout le livre. Ces deux personnages principaux sont d'ailleurs très attachants de par leur côté très humain et humaniste, près à décrocher des montagnes pour s'aider mutuellement. Nola quant à elle est très floue dans nos esprits au début du livre puis va devenir de plus en plus présente, s'insinuant dans les souvenirs, nous surprenant, nous effrayant, nous faisant pitié... bref, un personnage déstabilisant qui  rends l'enquête on ne peut plus difficile et jalonnée de révélations parfois surprenantes.

*Bilan de lecture* :

Je commence toujours par le négatif, il y en a peu en ce qui concerne ce livre :
 - Une redondance/ remémoration  des faits qui m'a un peu ennuyé vers les 3/4 du livre . J'avais l'impression de relire le livre alors qu'il n'était pas terminé et que le dénouement n'était encore pas arrivé. J'ai pensé à ce moment là que le livre prenait trop de lenteur et perdait son rythme effréné qu'il présentait depuis le début. J'en avais assez, je voulais enfin savoir ce qu'il s'était passé ce fameux 30 août 1975 !!! Donc un peu agacée et frustrée à ce moment là.
- Petites impressions de "déjà vu" notamment dans le fait que Harry habite une maison d'écrivain isolée au bord de l'océan, genre de résidence que l'on retrouve dans pas mal d'autres livres qui relatent la vie d'écrivains. Mais c'est ce qui en fait une "maison d'écrivains" justement...

      Une lecture qui a été agréable et très prenante. Des personnages hauts en couleurs. Une intrigue palpitante et étonnante jusqu'aux dernières pages. La fin m'a littéralement bouleversée dans le sens où je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement... Au fond, c'est ce que l'on attends de ce genre de livres : des rebondissements, du suspense, des surprises et des émotions.            

**********

*Extraits choisis *:

"Harry, s'il devait ne rester qu'une seule de toutes vos leçons, laquelle serait-ce?
- Je vous retourne la question.
- Pour moi, ce serait l'importance de savoir tomber.
- Je suis bien d'accord avec vous. La vie est une longue chute, Marcus. Le plus important est de savoir tomber."

"Marcus, savez-vous quel est le seul moyen de mesurer combien vous aimez quelqu'un?
- Non.
- C'est de le perdre."

" L'amour, l'amour, toujours l'amour! Mais l'amour, ça ne veut rien dire, Goldman! L'amour, c'est une combine que les hommes ont inventée pour ne pas faire leur lessive!"