dimanche 28 février 2016

La Passe Miroir- Livre 1- les fiancés de l'hiver



Christelle Dabos
Gallimard Jeunesse
2013
519 pages



Synopsis

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.




Mon avis

Nous retrouvons au début de ce premier tome Ophélie, notre héroïne, en compagnie de son oncle, à l’intérieur d’un musée. On comprend vite que le monde où va se situer l’action n’est pas similaire au nôtre, ou en tout cas, pas le monde tel qu’on le connaît aujourd’hui. En effet, il semblerait que ce dernier ait été morcelé en plusieurs parties, appelées Arches.

Ophélie vit avec sa famille sur l’une d’elle, Anima, l’arche sur laquelle les objets prennent vie. Ses habitants sont un peu particuliers puisqu’ils peuvent « lire » les objets, c’est-à-dire connaître leurs passés, par quelles mains ils ont été portés, qui les a fabriqués… Ophélie est la meilleure liseuse de sa génération et passe donc le plus clair de son temps au milieu des vielles archives et des vieux objets de sa famille. Mais sa petite vie paisible est chamboulée par des fiançailles forcées avec un mystérieux seigneur du Pôle, l’arche du nord. Cette arche est très éloignée d’Anima et Ophélie ne pourra visiblement pas revenir chez elle de sitôt.

Je n’ai pas accroché du tout aux personnages principaux, à savoir Ophélie et Thorn, la première étant beaucoup trop insipide et détachée par rapport à tout ce qu’il lui arrive et le deuxième étant l’antihéros masculin par excellence… Il ne parle quasi pas pendant une bonne partie du livre et est décrit comme ayant un physique peu engageant… D’accord, le physique ne fait pas tout, mais quand même ! Ophélie semble fragile, chétive mais aussi naïve, propulsée dans un monde qui la dépasse. Et pourtant, elle subit plus qu'elle n'agit. Un minimum de charisme et de caractère sont requis selon moi pour s’intéresser aux personnages et à leurs devenirs et surtout pour s’attacher à eux… Ophélie est certes aux antipodes des héroïnes un peu clichées que l’on a l’habitude de voir dans les romans mais là c’était trop dans l'extrême inverse pour moi...

Pour ce qui est de l’univers imaginé par l’auteur, rien à dire… Christelle Dabos a une imagination à faire pâlir JK Rowling… Le monde qu’elle a imaginé est tout bonnement incroyable ainsi que les pouvoirs des différentes familles, leurs histoires et leurs rivalités.  Mon bémol : je suis si déçue par l’arche du Nord et surtout par la Citacielle ! Je pensais tellement qu’Ophélie allait vivre dans un environnement enneigé, glacial, avec des paysages du Grand Nord et qu'elle allait côtoyé des personnages ressemblant aux tribus esquimaux…et non… pourtant le début du livre laissait présager cela…Et du coup je n’ai pas accroché du tout à la « cour royale » et à son orgie… Désolée… Mais ça m’a totalement enlevé le charme du début de l’histoire… J'ai bien ressentie  tout comme Ophélie une terrible sensation d'emprisonnement, d'incapacité de revenir en arrière, mais qui dure beaucoup trop longtemps selon moi... J'avais vraiment besoin d'évasion, de m'échapper de ce huit- clos et donc pressée d'en finir avec ce livre.



En bref

Vous l’aurez compris, une grande déception pour moi qui attendait beaucoup de ce livre… Rien à reprocher à l’univers fantastique imaginé par Christelle Dabos mais quel dommage d’y avoir mis en scène des personnages insipides et inintéressants… Je suis un peu dure mais c'est vraiment ce que j'ai ressentie... je ne me suis pas attachée à eux et je ne pouvais donc pas accrocher à l'histoire...
 Je me suis vraiment ennuyée pendant une grande partie du livre même si quelques passages viennent à nous surprendre mais ceux -ci sont beaucoup trop peu nombreux à mon goût… Dommage que l'on prenne connaissance de l'ampleur de ce qui attends Ophélie à la toute fin... On aurait dû être mis au courant beaucoup plus tôt...

Je lirais certainement le tome 2 car je donne toujours la chance à une saga de me surprendre  mais ce ne sera certainement pas pour tout de suite