samedi 4 mars 2017

Young Elites, Tome 1

Marie Lu
Editions Castelmore
Fantasy jeunesse
Série de trois tomes


*****

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays.
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.


*****

Dans ce roman de Fantasy, et non de science-fiction comme je le pensais jusqu'alors, nous allons suivre Adelina qui est une jeune fille ayant survécu à une épidémie qui a sévi dans son monde quelques années plus tôt. Cette étrange maladie tuait le plus souvent les adultes mais épargnait certains enfants en leur laissant une marque pouvant se décliner sous la forme de cheveux argentés ou de marques sur l'épiderme.

Adelina a de ce fait les cheveux argentés et a subi l'ablation de son œil gauche infecté par la maladie.
Sa maman est décédée suite à l'épidémie et elle vit donc seule avec son père et sa jeune sœur. Son père est un être abject qui boit et qui est violent envers ses filles, cherchant à se faire de l'argent en mariant convenablement la sœur d'Adelina et en revendant cette dernière au plus offrant... Joyeuse ambiance...

Les enfants comme notre héroïne sont très mal vus dans ce monde car certains ont commencé à développer des pouvoirs qui effraient la population et sont donc surnommés les "malfettos".
Suite à certains évènements, notre héroïne va s'apercevoir qu'elle possède également des pouvoirs et va se faire recruter par les "Young Elites", un groupe de jeunes gens qui ont décidé de renverser le pouvoir en place et de faire valoir leurs droits...

L'univers créée par l'auteure est très noir, très violent et peu commun en son genre puisqu'on évolue dans une époque qui pourrait s'apparenter à notre Renaissance.
La cité principale où évolue nos personnages m'a beaucoup fait penser à la ville de Venise et certains personnages ont même des noms à consonance italienne, ce qui peut être assez perturbants dans un récit de Fantasy. On retrouve toutefois le système de royaumes propre au récit du genre.

Les personnages n'ont rien de classique non plus puisqu'ils ne sont ni bons ni mauvais, notre héroïne penchant même vers le côté obscur.

Marie Lu est une auteure que je découvre et je dois admettre qu'elle m'a bluffé à travers les risques qu'elle prends dans sa narration mais également dans les personnages qu'elle mets en scène. Adelina est une jeune fille tellement torturée par son passé et hantée par ce père qui n'a eu de cesse de la rejeter, qu'elle va puiser sa force dans la méchanceté, la peur et les ténèbres. Cela fait d'elle un personnage au pouvoir et à la personnalité instable qui est très intéressant et que l'on prends plaisir à suivre. On se demande sans cesse quels vont être ses choix et son orientation et j'ai adoré me faire surprendre par l'auteure à travers son personnage!


En bref, un roman à l'univers et aux personnages uniques et novateurs, une lecture qui peut surprendre et qui est très prenante. La fin de ce tome m'a donné très envie de lire la suite d'autant plus que le twist final est juste inattendu et majestueusement bien amené par l'auteur!
Si vous avez envie de lire quelque chose de différent et qui vous surprenne alors jetez vous sur ce roman!