vendredi 13 mai 2016

ORANGE

Ichigo Takano
Editions Akata
2014
genre shôjo
Origine : Japon
série terminée en 5 volumes

Synopsis : Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Mon avis :

Je vous écrit ce petit article à chaud car je viens tout juste de terminer ce manga génialissime... Je suis encore toute émue par ma lecture de ce shôjo qui me faisait de l'œil depuis un moment. Je savais qu'il était apprécié des lecteurs mais je ne savais pas du tout de quoi il parlait avant de le commencer.
Que dire, à part que je suis sous le charme total de cette histoire qui m'a bouleversé (oui n'ayons pas peur des mots) et j'ai encore le nez qui chatouille et les yeux embués alors que je vous écris ces quelques lignes.
C'est un manga estampillé dans les catégories : Science- Fiction - Poésie- Romance. Alors moi je dirais : très peu de science- fiction (la lettre qui vient du futur), un peu de romance (un triangle amoureux qui n'en ai pas vraiment un et des sentiments non dévoilés) mais ce manga c'est surtout de la poésie à l'état pur, à travers les mots mais également à travers les dessins qui sont très épurés, frais, aérés et tout en douceur. Même le titre est poétique puisqu'il fait référence, comme on le découvre dans ce premier tome, au goût de l'orange : " sucré et acide à la fois. Son goût était amer comme le chagrin."
Les personnages sont tous très réalistes et donc très humains et on s'attache de suite à eux. Je me suis personnellement beaucoup retrouvé dans le personnage de Naho. Pas par rapport à la moi de maintenant, adulte et maman mais à l'adolescente que j'étais et c'est peut-être aussi pour cela que son histoire me touche autant. Parfois, ce sont les personnages qui nous parlent et à lesquels on s'accroche avant même l'histoire dans laquelle ils évoluent...
On ne parle pas de Kakeru, parce que sinon je vais me mettre à pleurer...
J'ai retenu mes larmes un bon nombre de fois, j'ai eu l'estomac noué à plusieurs reprises, j'ai ressenti de l'étonnement, de l'apitoiement parfois, de l'agacement, et beaucoup de tristesse...
Comme vous l'aurez compris je recommande ce manga 100 fois, même si vous n'êtes pas adeptes des manga, c'est le moment de vous y mettre, ce serait tellement dommage de passer à côté de cette histoire magnifique...